Remarques sur l’étude d’incidences du projet de tram

Comité de quartier Fragnée-Blonden.

Au Collège Communal de la Ville de Liège Hôtel de Ville Place du Marché 4000 – Liège

A la SRWT Av. Gouverneur Bovesse, 96 5100 – Jambes

Liège, le 11 juin 2012.

Concerne : remarques sur l’étude d’incidences relative au projet du tram.

Mesdames, Messieurs,

Voici quelques remarques et suggestions importantes

Le quartier Fragnée-Blonden :

Le quartier sera traversé par un (futur) boulevard urbain à 4 bandes quai de Rome, par le tram rue Varin, par les bus et les autos rue Buisseret, par la circulation automobile rue de Fragnée. Les emplacements de parking sont envahis par les voitures des navetteurs et celles des étudiants koteurs ou non. Le quartier mérite un peu d’attention et de respect pour ses habitants. Nous vous demandons de ne pas l’oublier à la lecture de ce qui suit.

Remarque générale  :

Il est très difficile d’apprécier le projet du tram sans connaître le plan de restructuration de la circulation des bus. Par exemple, il n’est pas possible de savoir quels arrêts actuels, abandonnés par le tram sur les boulevards ou au milieu du quartier de Fragnée, seront compensés par les bus. Nous demandons à être informés et à pouvoir nous prononcer au plus vite à ce sujet.

En ce qui concerne le projet en général :

A.- Il conviendrait d’étudier la possibilité d’un matériel plus étroit afin de gagner un espace précieux là où cela s’avère nécessaire (ex. tunnel SNCB place Leman, rue Varin, Feronstrée)

B.- Nous regrettons vivement l’abattage des arbres du Bd d’Avroy et préconisons le passage côté Bd Piercot et Terrasses avec comblement de la "trémie" Piercot.

C.- Afin de préserver, le passage rue Léopold en vue de la 2ème phase ainsi le marché de La Batte, le passage dans Feronstrée devrait se faire dans les deux sens en permanence.

En ce qui concerne le quartier :

1.- Rue Ernest Solvay : alors que les cyclistes bénéficiaient d’une piste bien sécurisée côté Val-Benoît, il leur est dédié un espace côté tram qui ne débute qu’à hauteur de la station "Val-Benoît" et ils doivent changer de côté pour passer dans le tunnel SNCB ! Nous préconisons de conserver le site de la piste cyclable actuelle.

2.- Tunnel SNCB : le trottoir côté Cointe qui longe la voie du tram est le plus utilisé mais est négligé dans le projet. Il convient de mieux l’aménager. Cet espace pourrait être partagé par les piétons et les cyclistes dont le site devrait se prolonger jusque la rue Varin.

3.- Place Leman : cette place est le siège de nombreux commerces dont un Carrefour Express (arrêt de semi remorque de livraison), une boulangerie, une librairie, une pharmacie, un fleuriste, un glacier. La diminution drastique des emplacements de parking n’est pas compatible avec cette situation. La clientèle de ces magasins, comme de ceux de la place des Franchises, vient, non seulement de Cointe, mais également de lieux très divers et parfois éloignés. Le quartier tient à conserver ses commerces. Le plan présenté par les commerçants doit être étudié avec attention.

4.- Rue du Vieux Mayeur : la sortie sur la place Leman doit être améliorée. L’angle de vision des automobilistes qui viennent de la place et doivent céder la priorité n’est pas idéal. A cet effet, l’ilot doit être réduit, la colonne Morris déplacée et les bulles à verre enterrées. La zone d’emplacements des parkings devrait être prolongée vers la place comme envisagé avec l’Echevinat des Travaux.

5.- Rue Varin : le passage du tram va supprimer de nombreux emplacements de parking. Quelle est la compensation ? Le trottoir longeant les voies de chemin de fer, peu utilisé par les piétons, devrait être ouvert à la circulation mixte piétons/cyclistes. Cette rue constitue un accès idéal à la gare. Les expropriations nécessaires mais limitées à 2 immeubles, à la fin de la rue Varin auraient pour mérite d’ouvrir la circulation vers la gare et la nouvelle rue Bovy en empiétant, il est vrai, sur les terrains de la SNCB.

6.- Rue Varin et rue du Mambour : la sortie de la circulation automobile de la rue Varin par la rue semi-piétonne du Mambour, réalisée avec les fonds Feder, est une aberration. La sortie par la future rue Bovy ne nécessitant que peu d’expropriations serait la solution. La rue du Mambour pourrait alors conserver son sens de circulation.

7.- Place de la Gare : le passage du tram s’effectue sur les emplacements prévus pour le dépose-minute et les taxis. Où sont déplacés ces éléments essentiels ?

8.- Esplanade et avenue Blonden : le tram ne peut passer le long de la rue Paradis ni le long des terrains Fedimmo. En ne passant ni d’un côté ni de l’autre, il détruit complètement le caractère de promenade piétonne et de coulée verte du site que l’on pensait être destiné exclusivement aux modes doux. Le passage dans l’avenue Blonden met à mal le plan de parc de Corajou et interrompt la promenade qui conduit de l’esplanade au parc d’Avroy.

9.- Plan de circulation automobile :

Nous souhaitons examiner et discuter de ce plan pour l’ensemble du quartier.

Dès à présent, outre ce qui est dit par ailleurs pour la rue du Mambour, nous ne pouvons admettre la mise à double sens de la rue de Fragnée sur la portion comprise entre les rues de Harlez et Lesoinne d’un côté et Dossin et des Rivageois de l’autre. Pour plusieurs raisons, que nous pouvons développer, nous plaidons pour le maintien du statu quo.

D’autre part, nous ne pouvons admettre non plus l’interdiction faite à la circulation automobile de franchir l’esplanade entre la rue de Sclessin et la rue de Serbie. Cette mesure aurait pour conséquence de couper le quartier de Fragnée du quartier des Guillemins et de détourner une partie de la clientèle de nos commerces qui nous sont chers (ce qui ne doit pas avoir été le souci de l’étude). L’étude d’incidence prétend que les véhicules passeront par le quartier de Fragnée afin d’éviter le quai de Rome. Or, il est indiqué dans cette même étude, et pour répondre aux services de secours, que la circulation sur les quais sera fluide. Dès lors, pourquoi les automobilistes éviteraient-ils le quai de Rome qui donnera rapidement accès aux rues Paradis, des Vingt Deux, à l’avenue Blonden et à la rue des Guillemins ? Actuellement, les automobilistes qui viennent du pont de Fragnée ainsi que de Sclessin sont obligés de continuer jusqu’au boulevard Piercot. Afin d’éviter ce détour, ils transitent par Fragnée. A la fin de la rue de Sclessin, ils se retrouvent devant la sortie de la rue de Serbie ce qui provoque le ralentissement de l’écoulement de la circulation. Lorsque la configuration du quai de Rome sera modifiée et l’accès facilité aux rues Paradis, des Vingt-Deux et des Guillemins, ce transit par Fragnée n’aura plus de raison d’être. Si, d’autre part, la rue de Serbie voyait son sens inversé, ce serait tout bénéfice pour l’écoulement de la circulation de la rue de Sclessin.

Nous joignons à la présente une liste d’habitants qui partagent les remarques émises ci-dessus.

Vous remerciant pour l’intérêt que vous voudrez bien accorder à ces remarques, nous vous présentons, Mesdames, Messieurs, nos salutations distinguées.

Gérard Debraz

Responsable des Relations avec les Quartiers

Président du CQ Fragnée-Blonden